Guide d'Achat pour Matériel de Soudure : Quel Poste à Souder Choisir ?

Guide d'achat pour matériel de soudure : quel type de poste à souder choisir ?

choisir son poste à souder

 

Pour assembler deux pièces métalliques ensemble de manière permanente, rien ne vaut la soudure. Pour ce faire, vous aurez besoin d'un poste de soudure. Mais pas n'importe lequel ! MIG-MAG, MMA, TIG, Inverter… il en existe pour tous les niveaux et tous les usages. Pour savoir lequel acquérir, découvrez notre guide d'achat pour matériel de soudure.

 

Connaître les méthodes de soudure existantes pour choisir le bon poste à souder

La soudure à l'arc, ou soudure MMA

La soudure à l'arc, ou soudure MMA

La soudure à l'arc électrique est la technique de base de la soudure. Il s'agit tout simplement d'élever la température d'un matériau à l'aide d'un arc électrique jusqu'à ce qu'il fonde. Elle se décline en plusieurs méthodes que nous verrons plus bas, mais le matériel change peu. Celui-ci se compose d'un poste servant de générateur électrique, d'une électrode pour effectuer la soudure, et d'une pince de masse, à accrocher sur la pièce à souder.

Lorsque vous touchez la pièce à souder avec l'électrode, cela forme un arc électrique chauffant le point de contact jusqu'à la fusion. Le principe même de la soudure à l'arc consiste donc à créer un court-circuit d'une intensité plus ou moins forte afin de lier deux pièces de métal.

Il existe deux types d'électrodes :

  • Fusible : l'extrémité de l'électrode fond et forme ainsi la soudure.
  • Non fusible : l'électrode sert uniquement à créer l'arc électrique. Vous aurez alors besoin de baguettes à souder.

La soudure MIG-MAG

La soudure MIG-MAG

Le soudage dit MIG-MAG est largement utilisé par les artisans et les professionnels, puisqu'il permet de réaliser des soudures plus épaisses et plus rapides. L'arc électrique est formé par un métal d'apport, avec un fil se dévidant automatiquement. Pour éviter toute oxydation du bain de fusion, la torche que vous utilisez projette un gaz inerte (MIG, avec de l'hélium) ou actif (MAG, avec du CO2 ou de l'Argon) qui chasse l'oxygène ambiant.

Cette technique nécessite un matériel plus avancé, l'utilisation de bonbonnes de gaz notamment, mais elle vous permet d'utiliser un poste de soudure semi-automatique améliorant votre productivité.

Il existe alors deux procédés : sans gaz avec un fil fourré acier ou avec gaz avec un fil acier, inox ou aluminium.

Pour souder l'acier ou l'inox, l'utilisation d'un gaz CO2 + Argon est recommandée, privilégiez le gaz Argon pur pour le soudage de l'aluminium.

La soudure TIG

La soudure TIG

Le soudage dit TIG – pour Tungsten Inert Gas – fonctionne sur le même principe que le précédent. Le point de fusion est protégé de l'oxygène ambiant par l'utilisation d'un gaz inerte (Argon pur). Comme son nom l'indique, l'électrode utilisée est en tungstène, ce qui permet de réaliser des soudures sur des matériaux très fins comme de la tôle ou des tuyaux. La soudure en elle-même est plus fine et régulière.

La soudure plasma

La soudure plasma

Utilisée principalement dans l'industrie lourde, la soudure plasma consiste à faire chauffer le métal d'apport à de très hautes températures (jusqu'à 10 000 degrés) afin de le transformer en… plasma. Considérée comme l'évolution technologique de la soudure TIG, elle permet de souder des pièces très rapidement, et presque sans traces. En usine, cette technique est entièrement automatisée et réalisée par des robots. En tant que particulier, vous aurez plus facilement accès à un découpeur au plasma vous permettant de couper aisément tous types de métaux.

La soudure autogène

La soudure autogène

Aussi appelée soudure oxyacétylénique, la soudure autogène désigne la technique de soudage par chalumeau. Principalement utilisée par les professionnels, par exemple les carrossiers, les métalliers ou les chauffagistes, elle est de moins en moins courante à cause de son encombrement. En effet, un tel poste de soudage nécessite l'utilisation de deux bonbonnes de gaz, une d'oxygène et une d'acétylène. Leur mélange et leur ignition permettent d'atteindre des températures élevées, de l'ordre de 3 000 degrés.

 

Soudage ou brasage : différences et avantages de chaque technique

Dans le vocabulaire commun, le soudage réunit en réalité deux techniques au but identique, mais aux applications différentes : le brasage et le soudage, qui a ici une définition différente.

Qu'est-ce que le soudage ?

Qu'est-ce que le soudage ?

Le soudage, en jargon technique, désigne l'assemblage de deux pièces faites dans un métal identique à l'aide d'un métal d'apport qui sera également fait du même matériau. Afin d'améliorer l'efficacité de cette technique, il est préférable de fusionner les deux pièces ensemble avant d'appliquer le métal d'apport.

Qu'est-ce que le brasage ?

Qu'est-ce que le brasage ?

Le brasage, lui, désigne l'assemblage de deux pièces faites d'un métal différent, toujours à l'aide d'un métal d'apport. Dans ce cas, pas besoin de fusionner les deux premières au préalable puisque le dernier fondra à une température inférieure. On appelle brasure le résultat de cette technique.

Quelle technique privilégier dans quel contexte ?

Si le brasage nécessite une température plus élevée que le soudage, il permet de réaliser des pièces bien plus résistantes aux contraintes, qu'il s'agisse de poids, de température ou de pression. Une soudure, quant à elle, peut être effectuée sans métal d'apport, ce qui vous facilitera la tâche.

 

Soudure : la technologie Inverter et les dispositifs de soudure

Qu'est-ce que la technologie Inverter ?

Qu'est-ce que la technologie Inverter ?

La technologie Inverter permet une soudure à l'arc plus facile et rapide. Il s'agit tout simplement d'un transformateur électronique permettant de convertir le courant alternatif disponible chez vous en courant continu de basse tension, nécessaire au soudage. Elle permet de réaliser des soudures de bien meilleure qualité sans avoir recours à du matériel professionnel.

Les postes à souder Inverter

Les postes à souder « Inverter »

Les postes à souder utilisant la technologie Inverter sont le plus souvent de type MMA, c'est-à-dire un soudage à l'arc classique. Plus légers que les autres, ils sont utilisables partout où vous pouvez avoir accès à une prise électrique et sont très facilement transportables. Ils sont conseillés pour les débutants et les particuliers qui en ont un usage occasionnel.

 

Les dispositifs de soudure

Le dispositif de soudure Hot Start

Comme son nom l'indique, le dispositif Hot Start facilite le début de la soudure en créant une surintensité lorsque vous frottez l'électrode pour la première fois, permettant d'amorcer la soudure plus vite. Il permet également de limiter les pertes de température en augmentant le courant de soudage, ce qui consiste à chauffer plus la pièce en début de cordon.

Associé à la technologie Inverter, le Hot Start rend la soudure encore plus facile et rapide.

Le dispositif de soudure Arc Force

Le dispositif de soudure Arc Force

Le dispositif Arc Force est une protection contre les courts-circuits. Si vous approchez trop votre électrode du point de fusion, ou si les projections sont trop importantes, votre poste de soudage augmentera temporairement l'intensité du courant délivré, faisant ainsi fondre l'extrémité de votre métal d'apport. Cela évite que l'arc électrique formé ne s'éteigne.

Le dispositif de soudure Anti-Sticking

Le dispositif Anti-Sticking empêche l'extrémité de votre électrode de coller au métal en réduisant l'intensité du courant si les deux entrent en contact, créant un court-circuit. La température de soudage est ainsi réduite, empêchant toute fusion. Cette technologie n'est toutefois pas à toute épreuve, puisqu'elle ne fonctionne qu'à l'amorçage. Au-delà, le dispositif Arc Force prend le dessus.

 

Les différents types de postes à souder

Fer à souder

Fer à souder

Le fer à souder, outil indispensable en électronique, est très simple à utiliser. Il s'agit simplement d'une pointe, ou panne, reliée à une résistance, le tout étant branché sur le secteur. Facile à transporter, il permet de faire des soudures de précision, qu'il s'agisse de lier des composants à une carte-mère ou faire des retouches sur des câbles électriques.

Pour l'utilisation d'un fer à souder, on se sert d'un fil d'étain de différents diamètres en fonction de la puissance du fer à souder et du support.

Pensez à acheter un jeu de pannes différentes, chacune ayant une utilisation précise. Elle sera courbée et fine pour l'électronique, droite pour l'électricité, ou courbée et large pour les plus gros travaux, comme réparer une télévision.

Nos fers à souder

Soudage flamme

Soudage flamme

Le soudage à la flamme est la méthode de soudage moderne la plus ancienne qui existe. Il est principalement utilisé par les chauffagistes pour réparer efficacement les tuyaux en cuivre de votre plomberie ou votre chauffe-eau. Loin des modèles professionnels, il existe des petits chalumeaux dont la torche, ou darde, est branchée directement sur la bonbonne de gaz. Ceux-ci peuvent atteindre une température avoisinant les 2 000 degrés et vous permettront d'effectuer des petits travaux de brasage, comme réparer un grillage, un vélo ou un tuyau.

Nos postes de soudage flamme

Soudage à l'arc

Soudage à l'arc

Nous l'avons vu plus haut, il existe plusieurs méthodes de soudage à l'arc, du simple MMA à l'utilisation d'une électrode en tungstène pour réaliser des soudures sur des matériaux fins. Un poste de soudage à l'arc vous permettra de réaliser des travaux plus importants, comme fabriquer une porte en fer forgé, et sur une plus longue durée. Par ailleurs, puisqu'il est branché directement sur le secteur et utilise la technologie Inverter, vos soudures seront bien plus régulières.

 

Comment choisir son poste à souder ?

Choisir son poste à soudure en fonction des applications

Utilisation occasionnelle

Si vous comptez faire des économies et réparer votre électroménager ou vos appareils électroniques vous-même, un simple fer à souder électrique et du fil en étain comme métal d'apport suffiront amplement. Ils ne prendront pas de place dans votre placard et sont simples à mettre en place.

Pour des travaux plus conséquents mais toujours occasionnels, comme de la plomberie ou la réparation de votre vélo, un poste de soudure MMA Inverter sera parfait. Léger, facile à amorcer et à régler, il permet de souder des épaisseurs allant de 2 à 10 mm. Attention en revanche à ne jamais utiliser cette technique pour souder du cuivre.

Utilisation fréquente

Pour une utilisation plus fréquente, un poste MIG-MAG semi-automatique d'un ampérage allant de 30 à 150 ampères sera plutôt indiqué. L'utilisation de gaz permet de réaliser des soudures plus résistantes et plus épaisses. L'option semi-automatique vient du fait que l'électrode est remplacée par un fil fusible servant de métal d'apport et se déroulant au fur et à mesure de la soudure. Cela vous permet de travailler plus vite et d'obtenir un résultat plus régulier.

Utilisation professionnelle

Utilisation professionnelle

Pour un professionnel, le choix d'un poste de soudage dépend des travaux à effectuer. Un appareil MIG-MAG semi-automatique possédant un ampérage plus élevé, jusqu'à 300 ampères, suffira amplement pour la serrurerie, la tuyauterie ou l'installation d'une charpente métallique. Pour la carrosserie ou la chaudronnerie, un poste TIG sera plutôt conseillé. Il vous offrira une précision et un contrôle de vos soudures bien plus importants.

Choisir son poste à soudure en fonction des matériaux à souder

Souder de l'inox

Souder de l'inox n'est pas une tâche aisée, et tout dépend du type de pièces avec lesquelles vous travaillez. Si elles sont assez épaisses, un poste MMA avec une électrode fusible est préférable. Cela vous permettra également de réaliser des soudures mixtes entre différents types d'inox et même avec de l'acier.

L'utilisation d'un poste TIG est plutôt indiquée pour les pièces fines nécessitant des soudures de précision. L'argon pur (pour éviter l'oxydation) empêchera votre œuvre de rouiller avec le temps.

Souder du cuivre

Souder du cuivre

Pour réparer des tuyaux en cuivre, on préférera utiliser le brasage, en faisant fondre un métal d'apport sur la partie à combler grâce à une lampe à souder ou un chalumeau. La brasure tendre, facile à réaliser par un particulier, nécessite seulement l'utilisation d'une tige en étain. La brasure forte, elle, est pratiquée plus couramment par les professionnels, notamment pour les tuyaux de gaz. Leur chalumeau peut atteindre une température bien plus élevée (aux alentours de 900 degrés), et ils utilisent un métal d'apport à base d'argent ou de cupro-phosphore, en fonction des situations.

Souder de l'aluminium

Souder de l'aluminium demande de la précision et de l'entraînement. Il est plus simple d'utiliser un chalumeau, plus facile à manier. Les soudeurs plus expérimentés peuvent utiliser un poste TIG, permettant de réaliser un travail net et très rapide.

Souder de l'acier

Souder de l'acier

Pour souder de l'acier, particulièrement des pièces épaisses, il vous faudra un poste de soudure à l'arc puissant pouvant monter jusqu'à 250 ampères. Un poste TIG sera tout aussi efficace et vous permettra de travailler sur des morceaux de métal plus fins.

Choisir son poste à soudure en fonction de l'ampérage

Dans le cas d'un poste à souder, l'ampérage désigne la puissance du courant de soudage et donc l'épaisseur de votre soudure. Les postes les moins performants, moins de 100 A, pourront difficilement dépasser les 8 mm, tandis qu'une puissance dépassant les 200 A vous permettra de souder sur plus de 20 mm.

 

Le matériel de soudure consommable

Choisir les bonnes électrodes en fonction de l'application

Choisir les bonnes électrodes en fonction de l'application

Il existe trois principaux modèles d'électrodes pour souder les métaux les plus courants. Celles à enrobage rutile sont les plus courantes. Elles sont principalement utilisées pour les travaux de charpente ou de serrurerie-métallerie. L'enrobage basique, lui, est préféré pour la chaudronnerie et la mécanique. Plus difficile à utiliser, il est surtout conseillé aux professionnels disposant d'une formation adéquate. Enfin, les électrodes à enrobage cellulosique sont utilisées par les professionnels de la tuyauterie. Leur maniement nécessite un haut niveau de technicité, vu leur fragilité.

Choisir le bon fil ou métal d'apport pour la soudure

Choisir le bon fil ou métal d'apport pour la soudure

Le métal d'apport proviendra le plus souvent d'une baguette à souder. Elle est composée d'une âme (le métal qui servira de lien entre vos pièces) et d'un enrobage autour. Ce dernier sert de conducteur et dirige l'arc en fonction de votre position de soudage.

Si vous réalisez une soudure, votre métal d'apport devra être le même que celui de vos pièces. Pour les métaux plus fragiles comme le cuivre, vous devrez utiliser un métal différent (l'étain est le plus courant) possédant une température de fusion plus basse. On appelle alors cela un brasage.

Quel gaz pour alimenter votre chalumeau ?

Quel gaz pour alimenter votre chalumeau ?

Pour alimenter votre chalumeau, vous avez le choix entre plusieurs gaz :

  • Le butane, pour les travaux en intérieur.
  • Le propane, pour les travaux en extérieur, même en plein hiver.
  • Le propylène, associé à l'un des deux gaz précédents, permet d'augmenter la puissance de chauffe.
  • L'acétylène, pour obtenir des températures très élevées.

 

Les différents accessoires pour chaque type de soudure et de poste à souder

Les différents accessoires de soudage MIG-MAG

Les différents accessoires de soudage MIG-MAG

Si vous possédez un poste à souder MIG-MAG, vous aurez besoin de plusieurs accessoires, et parmi eux, d'un jeu complet de buses vous permettant de régler l'épaisseur de votre soudure. Vous devriez également posséder une pince spéciale vous permettant à la fois de nettoyer ou changer vos buses en toute sécurité et de couper l'excédent de fil avant la soudure, ainsi qu'un aérosol spray anti-perle pour la protection de la torche.

Nos accessoires pour soudage MIG-MAG

Les accessoires pour la découpe au plasma

Les accessoires pour la découpe au plasma

Comme précédemment, vous aurez besoin d'un jeu complet de buses pour votre découpeur au plasma. Vous pourrez par ailleurs le transformer en poste à souder avec cette torche TIG facile à brancher.

Nos accessoires pour la découpe au plasma

Les différents types d'accessoires de soudage MMA

Les différents types d'accessoires de soudage MMA

Lorsque vous utilisez un poste à souder MMA, il est toujours bon d'avoir une ou deux pinces de masse de rechange, ainsi qu'un porte-électrode supportant un ampérage élevé. Ce sont les consommables que vous remplacerez le plus sur votre engin.

Nos accessoires de soudage MMA

Nos différents accessoires de soudage flamme

Nos différents accessoires de soudage flamme

Pour votre chalumeau, vous aurez besoin d'un détendeur de gaz permettant de réguler le flux de votre carburant et votre comburant. Un tuyau haute pression sera également essentiel. Il vous permettra d'éviter toute fuite et de manier votre torche sereinement.

Nos détendeurs de gaz et tuyau haute pression

Les différents accessoires de soudage électronique

Les différents accessoires de soudage électronique

Un fer à souder destiné aux composants électroniques nécessite également quelques accessoires. Un support avec éponge intégrée vous permettra de nettoyer la panne et de ne pas brûler votre plan de travail, tandis qu'une pompe à dessouder vous aidera à corriger les petits écarts de trajectoire.

Nos supports pour fer à souder

 

La protection indispensable pour souder

Précautions d'emploi et entretien du poste à souder

Précautions d'emploi et entretien du poste à souder

Lorsque vous utilisez un poste de soudage à l'arc ou à flamme, il convient de respecter quelques règles de sécurité. Vous devez tout d'abord travailler dans un endroit correctement ventilé et à l'écart de tout produit potentiellement inflammable.

Quant à l'entretien, n'oubliez pas d'attendre que l'appareil soit à froid pour le réaliser. Commencez par retirer la poussière et les débris de soudage qui ont pu se loger à l'intérieur du poste avec une bouteille d'air comprimé. Vérifiez bien que votre buse est en bon état, sinon changez-la. Enfin, prêtez une attention toute particulière à la torche, l'élément le plus fragile. Pensez à la nettoyer de toute impureté après chaque usage et à la ranger à l'abri, pour éviter tout choc ou chute.

Les équipements de protection de soudage (EPI)

Les équipements de protection de soudage (EPI)

Enfin, il faut penser à vous protéger convenablement. Une paire de gants et un tablier en cuir souple sont indispensables pour préserver votre corps et vos vêtements de toute brûlure. Vous aurez également besoin d'un masque de soudeur équipé d'un écran de garde. Celui-ci protège votre visage de toute projection, mais empêche également une usure prématurée de votre vision due à la luminosité intense de l'arc électrique ou de la flamme.

Nos protections de soudage

Fermé la notice d'information
Livraison à domicile

Livraison à domicile

Le délai de livraison à votre domicile est mentionné sur le Site à titre indicatif et en jours ouvrés. Le magasin vous informera par mail et/ou SMS de la préparation de votre commande et du délai de livraison estimé au moment de la commande.

Fermé la notice d'information
Livraison à domicile

Retrait en magasin 2h

Vous pouvez retirer votre commande en magasin du lundi au samedi, de 10h à 18h00. Les magasins sont fermés entre 12h00 et 14h00 du lundi au samedi ainsi que les jours fériés. Toute commande validée après 16h30 ne pourra être retirée que le matin du jour ouvré suivant.

Fermé la notice d'information
Livraison à domicile

Livraison en magasin

Le délai de livraison au magasin de la commande est mentionné sur le Site à titre indicatif et en jours ouvrés. Le magasin vous informera par mail et/ou SMS de la préparation de votre commande et du délai estimé au moment de la commande. Vous recevrez ensuite par mail et/ou SMS une notification pour vous prévenir que votre commande est prête à être retirée au magasin.